Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

plante maison

Nos conseils pour bien entretenir les plantes de sa maison

1. choisissez des plantes en fonction de votre lumière

Notre première règle d’or (verte) est de déterminer la quantité de lumière naturelle que reçoit votre espace et de choisir vos plantes en conséquence. Si vous n’êtes pas sûr en regardant, commencez par déterminer dans quelle direction vos fenêtres sont orientées.

En général, les fenêtres orientées au sud donnent une lumière vive, celles orientées à l’est et à l’ouest une lumière modérée et celles orientées au nord une lumière faible. S’il y a quelque chose à l’extérieur de votre fenêtre, comme par exemple un grand arbre ou un bâtiment  qui pourrait faire obstacle à la lumière du soleil, assurez-vous d’en tenir compte également. La plupart des plantes d’intérieur préfèrent une lumière solaire vive et indirecte, mais beaucoup peuvent tolérer des niveaux de lumière plus faibles (comme les plantes serpentines et les plantes ZZ tolérant une faible lumière).

Une solution simple pour donner une lumière solaire vive et indirecte est de mettre vos pots en hauteur avec  des reposes plantes prévus pour cette occasion. Retrouvez en un exemple sur ce site web.

Si le soleil est intense à travers vos fenêtres, vous pouvez ajouter un rideau transparent pour diffuser la lumière. Les cactus et certaines plantes grasses comme l’aloès peuvent supporter une lumière solaire directe et plus intense. Vous ne voulez pas surexposer ou sous-exposer une plante, alors gardez un œil sur elles si elles sont dans une lumière très forte ou très faible.

LIRE  4 conseils pour prendre la meilleure décision lors du choix de son lit

2. Soyez attentif lors de l’arrosage

Il est préférable de ne pas arroser suffisamment vos plantes que de les arroser trop. Un surplus d’eau peut déclencher  la pourriture des racines. Dès à présent, arrosez votre plante uniquement lorsqu’elle en a besoin. Vérifiez d’abord le terreau ou le sol pour vous assurer qu’il est sec sur une profondeur d’au moins 5 cm sous la surface. Si la terre a une couleur foncée, qu’elle est humide au toucher et qu’elle colle à votre doigt, votre plante a suffisamment d’eau pour faire son travail pour le moment.

La fréquence d’arrosage varie également au cours de l’année. Les plantes ont besoin de moins d’eau pendant les mois d’hiver, lorsqu’elles poussent plus lentement, que les jours sont plus courts et que la lumière du soleil est moins intense. Si la chaleur est au rendez-vous et que leur sol s’assèche plus rapidement, elles peuvent avoir besoin d’un peu plus d’eau. Des feuilles flétries ou de la terre qui semble se détacher des parois du pot sont des signes d’une plante assoiffée.

Utilisez toujours de l’eau tiède car elle s’absorbe mieux. Versez l’eau directement sur la terre autour de la base de la plante, car les plantes absorbent l’eau par leurs racines. La seule exception concerne les épiphytes, qui absorbent l’eau par leurs feuilles.

Vous pouvez également placer une soucoupe sous votre jardinière, si elle est dotée d’un trou de drainage.

3. Rempotez si besoin

Une idée fausse très répandue, le “rempotage” ne signifie pas nécessairement que vous mettez votre plante dans un nouveau pot, mais plutôt que vous remplacez le terreau de votre plante par un mélange frais pour lui apporter de nouveaux nutriments. Les plantes ont généralement besoin d’être rempotées tous les 12 à 18 mois, selon l’intensité de leur croissance. Si votre plante est devenue trop grande pour son pot actuel, vous pouvez également en profiter pour changer de taille de pot. Choisissez un pot d’une taille supérieure de 3 à 5cm à celle de son contenant actuel. L’idée est que votre plante ne nage pas dans la terre (ce qui pourrait vous amener à trop arroser) mais qu’elle dispose d’un peu plus d’espace pour se développer.

LIRE  La véritable histoire du "Serpent" : qui était Charles Sobhraj ?

4. Choisissez des plantes en fonction de vos disponibilités

Un emploi du temps chargé, une vie sociale et un oubli général peuvent conduire à négliger involontairement les plantes. Ce n’est pas grave. Certaines plantes peuvent supporter ce genre de vie. Un jet-setter comme vous appréciera la résilience des plantes grasses, des plantes ZZ ou des plantes-serpents, tolérantes à la sécheresse et nécessitant peu d’entretien, tant qu’elles ont suffisamment de lumière (respectivement une lumière vive et une lumière faible). Elles devraient continuer à être à leur meilleur à votre retour de votre prochain voyage.